Yogi Bhajan a mis l’accent sur la nécessité d’un échange d’énergie quand on reçoit des enseignements yogiques. C’est un enseignement ancien selon lui; si l’on vient les mains vides, on repart les mains vides. Il est même allé jusqu’à laisser tomber des dollars dans les parkings de ses lieux d’enseignement pour que ses étudiants hippies puissent ‘payer’ le cours.

Das Vandh signifie partager 1/10 de ce que vous gagnez. C’est une pratique populaire au sein de nombreuses traditions spirituelles, une façon de reconnaître que toute notre prospérité vient de Dieu.

Yogi Bhajan a poussé cette pratique encore plus loin pour les enseignants de Kundalini Yoga. Il a demandé à ce que 11% des revenus des enseignements soient rendus à la source des Enseignements – comme à votre fédération locale, à la librairie des Enseignements ou à toute autre structure à but non lucratif de la famille 3HO. Cette donation est appelée Gurudakshina. De cette façon, notre communauté est assistée dans sa croissance, ses investissements dans les projets qui aident au développement des enseignements, et dans sa prospérité.

Photo credit: Alexia Adamski France

Yogi Bhajan
‘‘Gurudakshina est un moyen d’atteindre la prospérité, le pouvoir de l’autonomie et la confiance en chacune des molécules de votre être. Ce n’est pas seulement très, très spirituel; c’est comme un don de Dieu. Bien que Dieu nous ait tout donné, quand on donne autant en Son Nom à notre Etre supérieur, c’est ce qu’on appelle Gurudakshina. Cela n’appartient pas à l’humain mais à l’enseignant véritable. C’est le Kriya qui fait d’un enseignant un Maître.’’ – Yogi Bhajan Yogi Bhajan